Solutions de microscopie pour l'histologie et l'histopathologie
Applications de microscopie pour votre laboratoire

Solutions de microscopie pour l'histologie et l'histopathologie

Étudiez la manifestation de la maladie par examen microscopique de la morphologie des tissus

La pathologie, l'histopathologie ou l'histologie vise à étudier la manifestation de la maladie par l'examen microscopique de la morphologie des tissus. En pathologie, l'échantillon à examiner au microscope est généralement le résultat d'une intervention chirurgicale, d'une biopsie ou d'une autopsie après fixation, éclaircissement/enrobage et sectionnement de l'échantillon de tissu. Alternativement, le traitement des coupes sous congélation avec un cryostat est effectué lorsque des résultats rapides sont requis (par exemple, pendant une intervention chirurgicale) ou que la fixation serait préjudiciable aux structures cibles telles que les lipides ou certains antigènes. 

Les coupes de tissu après fixation et enrobage de cire sont généralement coupées en fines tranches de deux à cinq microns à l'aide d'un microtome avant coloration et transférées sur une lame de verre pour examen au microscope optique. Les spécimens typiques en pathologie sont le côlon, le rein, le pancréas, le col de l'utérus, le poumon, le sein, la prostate ou le tissu conjonctif.​

Alors que diverses procédures de coloration des tissus humains/animaux et végétaux ont été développées dès le XVIIème siècle, c'est le médecin allemand Rudolf Virchow qui est considéré comme le père de l'histopathologie moderne. Virchow a pris conscience du potentiel des nouvelles techniques émergentes de microscopie du XIXème siècle pour ses recherches révolutionnaires, a publié une grande quantité d'écrits scientifiques et a créé une impressionnante collection de milliers de lames d'échantillons histopathologiques, jetant ainsi les bases de l'histologie moderne et de la recherche sur le cancer.

La préparation des lames d'histologie commence par la fixation de l'échantillon de tissu. Il s'agit d'une étape cruciale dans la préparation des tissus et son but est d'empêcher l'autolyse et la putréfaction des tissus. Pour de meilleurs résultats, les échantillons de tissus biologiques doivent être transférés dans un fixateur immédiatement après le prélèvement, généralement dans du formol tamponné neutre à 10 % pendant 24 à 48 heures. Après fixation, les échantillons sont taillés à l'aide d'un scalpel pour leur permettre de s'insérer dans une cassette de tissu correctement étiquetée qui est stockée dans du formol jusqu'au début du traitement.​

La première étape du traitement est la déshydratation, qui consiste à immerger votre échantillon dans des concentrations croissantes d'alcool pour éliminer l'eau et le formol du tissu. La transparisation est l'étape suivante, dans laquelle un solvant organique tel que le xylène est utilisé pour éliminer l'alcool et permettre l'infiltration avec de la cire de paraffine. L'enrobage est la dernière étape au cours de laquelle les spécimens sont imprégnés avec l'agent d'enrobage, généralement de la cire de paraffine, qui fournit une matrice de support pour une coupe très fine. Un microtome est utilisé pour découper des sections de tissu extrêmement minces du bloc sous la forme d'un ruban, après coloration histochimique (généralement à l'hématoxyline et à l'éosine - « coloration HE ») pour fournir un contraste avec les sections de tissu, rendant les structures tissulaires plus visibles et plus faciles à évaluer. Dans certains cas, des colorations immunohistochimiques (IHC), telles que HER2 ou Ki-67, sont nécessaires pour une analyse plus approfondie.

Microscopes pour l'histologie et l'histopathologie

Conditions requises relatives au microscope

​Une différenciation nette des structures tissulaires et des détails cellulaires clairement visibles sont des conditions préalables absolues en pathologie du carcinome et diagnostic des cellules tumorales. Les histopathologistes s'appuient sur des images extrêmement nettes de leurs échantillons avec la plus grande fidélité des couleurs en champ clair. D'autres techniques de contraste incluent la polarisation, la CISH, la fluorescence, l'immunofluorescence ou la microscopie FISH. Même si les colorations histologiques et immunohistochimiques garantissent une bonne transparence de l'échantillon et entraînent une coloration spécifique des caractéristiques cellulaires, c'est la qualité optique du microscope, la fidélité de la caméra associée pour la documentation numérique et la conception ergonomique de l'instrument qui peut faire toute la différence lors du dépistage sur les échantillons. Les systèmes automatisés de numérisation de lames avec des optiques de pointe aident au dépistage et à l'archivage à haut débit.​

Exemples d'application

rouge : CD61 ; bleu : coloration de contraste nucléaire
Coupe histologique en champ clair
Image capturée avec ZEISS Axiolab 5. Avec l'aimable autorisation de : Dr G. Metzler, Clinique dermatologique universitaire de Tübingen, Allemagne
Immunohistologie, coloration HE, peau, muscle lisse Aktin.
Image capturée avec ZEISS Axioscope 5
Rein de rat en champ clair.
rouge : antigènes immunoréactifs dans le cytoplasme ; bleu : contre-coloration nucléaire
Échantillon histologique (humain), coloration immunohistologique CDx

Partager cet article

Téléchargements

    • Microscopic Anatomy in the Study of Medicine

      Fundamentals of Histology

      Pages: 6
      Taille du fichier: 2 MB
    • ZEISS Axio Scan.Z1

      A Reference List for Automated Slide Scanning

      Pages: 11
      Taille du fichier: 661 KB
    • ZEISS Xradia Versa X-ray microscopes

      3D Quantitative Histology of Zebraish

      Pages: 4
      Taille du fichier: 1 MB