Array Tomography
Techniques de microscopie électronique volumétrique

Array Tomography

Imagerie de volume non destructive à l'aide d'un microscope électronique à balayage standard

  • Peut être réalisée avec un MEB standard
  • L'imagerie non destructive préserve l'échantillon
  • Convient aux flux de tâches corrélatifs

Microscopie électronique volumétrique avec Array Tomography

Les groupes de recherche disposant d'un MEB standard et d'une certaine formation à la préparation des échantillons peuvent explorer la microscopie électronique volumétrique avec Array Tomography (AT). Dans la tomographie de réseau, de fines coupes sériées sont coupées et fixées sur un porte-échantillon. Les coupes sont imagées par MEB puis reconstruites numériquement pour créer un ensemble de données en 3D. La tomographie de réseau est particulièrement adaptée aux flux de tâches corrélatifs, par exemple lorsque les protéines d'intérêt sont d'abord localisées à l'aide de la microscopie en fluorescence. Le grand avantage de la tomographie de réseau est qu'elle ne détruit pas les coupes, lesquelles peuvent être archivées pour un usage ultérieur.

Représentation schématique d'un flux de tâches typique

Préparation des échantillons

1

Un échantillon enrobé de résine est découpé en un ensemble de coupes sériées, chacune d'une épaisseur de 30 à 70 nm, et fixé à un porte-échantillon dans l'ordre où les coupes ont été découpées.

Acquisition d'image

2

Chaque coupe sériée est imagée au microscope électronique à balayage (MEB).

Traitement de la segmentation

3

Les images acquises au microscope électronique sont traitées et alignées numériquement dans un ensemble de données 3D. Les compartiments cellulaires peuvent être identifiés et segmentés.

Analyse de la visualisation en 3D

4

L'ensemble des données 3D segmentées peut être visualisé, étudié et analysé statistiquement.

Exemple d'application

Reconstruction 3D de coupes sériées de nodules racinaires avec la distribution des plasmodesmes

  • Avec l'aimable autorisation de D. Sherrier, J. Caplan et S. Modla, Université du Delaware, États-Unis.
La relation symbiotique entre les plantes et les bactéries
La relation symbiotique entre les plantes et les bactéries Avec l'aimable autorisation de D. Sherrier, J. Caplan et S. Modla, Université du Delaware, États-Unis.
Avec l'aimable autorisation de D. Sherrier, J. Caplan et S. Modla, Université du Delaware, États-Unis.

Avec l'aimable autorisation de D. Sherrier, J. Caplan et S. Modla, Université du Delaware, États-Unis.

La relation symbiotique entre les plantes et les bactéries

Comprendre l'impact des bactéries présentes dans les nodules racinaires sur la santé et l'état des plantes

Le réseau racinaire d'une plante permet d'accéder à toute l'eau et à tous les nutriments, éléments cruciaux pour la croissance de la plante. Il est important d'explorer l'ensemble du réseau racinaire et de comprendre l'influence des microbes externes pour optimiser la santé et le rendement des plantes. L'étude de la relation symbiotique entre les plantes et les bactéries dans les nodules racinaires nécessite la connaissance de la distribution des nodules racinaires et des bactéries, et une combinaison de fluorescence et d'évaluation structurelle à haute résolution est essentielle pour comprendre cela en détail.

La tomographie de réseau corrélative permet de superposer les données de fluorescence et les données structurelles afin de visualiser la distribution des nodules racinaires et des bactéries.

Contact ZEISS Microscopy

Contact

Chargement du formulaire en cours...

/ 4
Étape suivante :
  • Étape 1
  • Étape 2
  • Étape 3
Contactez-nous
Informations requises
Informations facultatives

Si vous souhaitez avoir plus d'informations concernant le traitement de vos données par ZEISS, veuillez consulter la politique de confidentialité.